L’importance du psoas, muscle de l’âme

Psoas, LE muscle du yoga

psoas, muscle de l’âme

Le psoas est un muscle puissant. On l’appelle aussi le muscle de l’âme. Son effet et son influence sur la structure interne du corps sont importants. Voyons ici en détails pourquoi ce muscle est si prodigieux.

C'est quoi le psoas?

psoas muscle de yoga

Le muscle psoas relie le haut de votre corps au bas de votre corps. C’est le seul muscle qui relie votre colonne vertébrale à vos jambes. C’est aussi l’un des muscles les plus fascinants et les plus importants du corps humain – physiquement, émotionnellement et énergétiquement.

Quoi que vous fassiez, votre muscle psoas est impliqué. Il est lié à presque tout ce que nous faisons et pensons. Il s’agit donc d’un véritable connecteur dans tous les sens du terme. C’est pourquoi on l’appelle aussi le muscle du yoga.

Le psoas est une partie importante de notre corps. Il peut affecter la façon dont nous nous déplaçons et la posture que nous adoptons. Le psoas affecte également le diaphragme, qui contrôle la façon dont nous respirons.

Il contribue aussi à votre capacité de vous détendre et de vous sentir bien. Il aide également l’énergie à circuler librement dans tout le corps. Le psoas heureux et détendu harmonise les flux subtils de l’énergie corporelle.

Anatomie du psoas

Psoas yoga

L’ensemble musculaire du psoas comprend quatre muscles. Le grand psoas et le petit psoas, de chaque côté du corps. La fonction de ces muscles a changé au fil du temps, car nous sommes passés de la position à quatre pattes à la position debout. Le muscle psoas mineur est peut-être en train de disparaître complètement ; de nombreuses personnes n’en ont qu’un seul ou pas du tout.

L’insertion du grand psoas se trouve dans le bas du bas du dos, et il est relié à toutes les vertèbres du dos. Il s’attache à vos côtes jusqu’à T12, où commence votre cage thoracique. Le psoas traverse le bassin et s’attache à l’os de la cuisse, ou fémur.

Le muscle psoas est souvent appelé iliopsoas car il partage la même attache avec le muscle iliaque. Mais sa fonction est différente de celle de l’iliaque. L’origine du muscle iliaque se trouve à l’intérieur de la ceinture pelvienne et il contribue au mouvement des hanches. L’iliaque n’est pas impliqué dans les mouvements de flexion ou d’extension de la colonne vertébrale comme le psoas, ce qui en fait des muscles très différents.

Les conséquences du psoas déséquilibré

Le psoas traverse notre bassin mais n’y est pas attaché. Nous ne pouvons pas mesurer l’influence du psoas sur l’alignement du bassin. Et comme il existe deux psoas distincts, ils peuvent être de longueurs différentes. Le psoas a le pouvoir de provoquer des basculements, des déplacements et des rotations du bassin. Il est également à l’origine de problèmes sacro-iliaques, pelviens ou dorsaux – parfois même jusqu’au cou !

L’effet d’un déséquilibre du muscle psoas sur le bas du dos est direct et immédiat. Il peut soit tirer le bas du dos en lordose, une courbe plus profonde vers l’intérieur, soit l’inverse, en tirant le bas du dos à plat. Dans tous les cas, lorsque le bas du dos n’est pas aligné, le reste de la colonne vertébrale est indirectement mais profondément affecté par le muscle psoas. Le muscle psoas est l’un des muscles les plus forts de votre corps et a une grande influence sur vos sensations internes car il soutient une partie de votre colonne vertébrale.

Psoas tonique ou atonique

Une tension ou un déséquilibre du tonus du psoas peut également causer d’autres problèmes (souvent négligés). Il peut s’agir de difficultés à se concentrer, à rester assis ou à se détendre, d’irritabilité, de tristesse, de colère, de fatigue, de problèmes d’endormissement ou de sommeil et de problèmes digestifs.

Comment l'activité peut affecter le psoas

Un psoas tendu est un problème qui peut provenir du type d’activité ou du manque de mouvement. De nos jours, les gens ne pratiquent souvent qu’un sport ou une activité planifiée certains jours, au lieu de bouger toute la journée. Cela peut déséquilibrer vos muscles et rendre votre psoas tendu.

Ce déséquilibre peut être le plus fort chez les personnes qui ne font qu’un seul exercice, comme soulever des poids ou courir. Cela signifie qu’elles se concentrent sur l’entraînement d’un groupe de muscles et non de l’ensemble du corps.

Ce déséquilibre musculaire se produit dans de nombreux sports. Dans ce cas, les muscles de l’avant du corps et les fléchisseurs de la hanche deviennent plus forts que les muscles du dos. Les muscles avant restent généralement forts, mais les muscles arrière s’affaiblissent. Le muscle psoas a tendance à tirer sur la colonne vertébrale lorsqu’il est raccourci en raison de la force des autres muscles.

Comment l'inactivité pourrait affecter le psoas

Le muscle psoas peut également se raccourcir lorsque vous êtes inactif. C’est comme une corde. Lorsque vous vous tenez debout, il est tendu, mais lorsque vous vous penchez à partir des hanches, il se relâche. Chaque fois que les hanches sont pliées – par exemple, en position assise ou même en dormant sur le côté – le psoas se détend et se raccourcit.

Lorsque votre corps passe beaucoup de temps dans une certaine position, les muscles et les tissus conjonctifs s’habituent à cette forme. Lorsque vous restez assis pendant de longues périodes, votre psoas se raccourcit pour s’adapter. C’est important de le savoir car des études montrent que les gens passent 12 heures par jour assis.

Lorsque vous avez l’impression que vos muscles sont tendus, ce ne sont pas vraiment vos muscles qui deviennent « raides », mais plutôt le tissu conjonctif du muscle qui se raidit. Mais quand il s’agit du muscle do psoas, lorsque vous êtes stressé, c’est le muscle même qui réagit et se tend.

Comment travailler le psoas

C’est surprenant, mais on peut trouver son psoas avec les doigts, au toucher. Amusez-vous à plonger les bouts de doigts dans la région de jonction des hanches et du corps en position allongée les genoux amenés vers le buste. Gardez à l’esprit que le muscle psoas est différent. C’est un muscle fort, mais il peut se sentir délicat et vulnérable. Le muscle peut avoir une forte réaction au toucher.

En développant cette conscience et en apprenant à ressentir le psoas lorsqu’il se relâche et se contracte, il vous sera plus facile de le ressentir également en dehors du tapis de yoga. Cela est particulièrement vrai dans les situations de stress, où il se tend. À l’autre extrémité de l’échelle, vous pouvez également sentir le psoas se relâcher lorsque vous êtes détendu.

Lorsque vous explorez votre psoas, vous pouvez le sentir et travailler avec lui. Cela inclut la relaxation et l’amélioration de votre posture. Lorsque vous êtes bien aligné, les asanas du yoga peuvent contribuer à étirer le muscle psoas.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

1 réflexion sur “L’importance du psoas, muscle de l’âme”

  1. je travaille mon psoas très régulièrement. tous les jours depuis 40 année avec des mouvements que j’ai invente a partir de usage de mon scellette comme levers. ce qui multiplie d’autant la force demander a mes muscles résultas. j’ai 90 années je suis en pleinne forme j’ai fait un parcours. professionnel. d’apprentis a maitre dans un métier très physique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.